La cigarette électronique, communément connue sous la dénomination d’ecig n’a jamais été officiellement reconnue   comme étant un substitut nicotinique. À ce jour, aucune preuve scientifique ne vient appuyer le fait qu’elle aide à l’arrêt du tabac. Pourtant, la majorité des tabacologues ont constaté qu’il s’agit d’une aide précieuse durant les périodes de sevrage tabagique. En effet, cela a été constaté à maintes à condition de bien savoir utiliser l’ecig.

Les dires des chiffres dans le monde

À ce jour, le marché des traitements à l’arrêt du tabac est très impacté par la vapoteuse ou la cigarette électronique. Selon les chiffres recueillis par les sociologues à travers le monde  la vente de tabac ne cesse de baisser. D’une part, cette baisse est due au prix des paquets de cigarettes qui ne cesse d’escalader. Vient ensuite l’interdiction de fumer dans les lieux publics. D’autre part, cette baisse est justifiée par les ex-fumeurs qui ont préféré se tourner vers l’e-cigarette. En effet, depuis 1999 plus de 93,1 millions de tonnes de tabac ont été vendues contre 58,4 millions de tonnes en 2013. Ainsi, selon la proportion d’enquêtes menées auprès des anciens fumeurs, ces derniers ont affirmé le fait que ce sont les cigarettes électroniques qui les ont aidés au sevrage tabagique. Mais est ce que la cigarette électronique encourage réellement à l’arrêt du tabac ? Rien n’est encore sûr, mais selon certaines sources, il est important de bien savoir les utiliser de façon à ce que ce dernier puisse vous encourager à faire une croix sur le tabac.

Le fonctionnement de l’ecig

Le principe de l’e-cigarette est en réalité très simple, car il émet un aérosol qui imite la fumée du tabac. Cette fumée se dissipe en quelques minutes et est inodore. Une telle fumée est souvent obtenue par la mixture de plusieurs liquides notamment le propylène glycol et la glycérine végétale. Dans d’autres cas, les fabricants y ajoutent de l’alcool, de l’eau et toutes sortes d’arômes. Pour ce qui est de l’allumage, il se fait le plus souvent par le biais d’un interrupteur. À ce stade, l’utilisateur peut choisir un liquide avec ou sans nicotine. Toutefois, si vous voulez réellement arrêter de fumer, la nicotine doit être présente dans l’E-liquide. C’est de cette manière que la vapoteuse pourra devenir un substitut nicotinique selon les recommandations des experts. Après, c’est au fumeur de choisir la quantité et la concentration de nicotine qu’il désire ajouter à sa vape. Notez que cette concentration ne doit pas aller au-delà de 20 mg/ml. À cette optique, il sera possible de profiter de la sensation de hit tant recherchée par les vapoteurs. D’ailleurs, l’ecig est indispensable pour le succès du sevrage tabagique. Plusieurs tabacologues préconisent le fait que la vapoteuse permet à l’utilisateur de vivre le sevrage tabagique en douceur et de conserver la gestualité  du fumeur.

Le choix de sa cigarette électronique

Il a été démontré par de nombreux fumeurs que la cigarette électronique est une bonne alternative à l’arrêt du tabac. Pour ce faire, il est impératif de bien choisir le bon matériel, car une panne provenant de la vape résulte de la reprise du tabac si cela devait se produire durant la première semaine d’abstinence. Dans un premier temps, le réservoir doit être capable de recevoir une certaine quantité de liquide. Cela vous permettra de profiter de l’ecig toute la journée sans penser à la cigarette classique. Vient ensuite l’E-liquide. Il peut contenir de la nicotine ou être pur. Dans d’autres cas, les utilisateurs y ajoutent du propylène glycol dont le goût est accentué par plusieurs arômes. Ainsi, si vous voulez réussir votre sevrage, veuillez bien choisir l’arôme de votre e-liquide. Ces liquides aromatisés pourraient vous aider à vous lasser de la cigarette classique, mais elles peuvent aussi présenter des dangers. Pour éviter toutes mésaventures, mieux vaut se tourner vers des produits qui ont été visés par l’agence nationale de sécurité sanitaire. Après vous pouvez aussi vous fier à la certification Afnor qui atteste la qualité de ces liquides.

Les bons composants et les bons associés de la cigarette électronique

Grâce à l’e cigarette, vous allez pouvoir arrête de fumer à condition de bien choisir ses composants. Tout d’abord, la batterie doit être suffisamment autonome. Et pour cause, c’est cette dernière qui donne le courant nécessaire pour  chauffer la résistance. Plus elle est forte, plus elle produit de la vapeur et la sensation de hit tant recherchée par les fumeurs actifs. D’ailleurs, son autonomie permettra aux gros fumeurs de profiter de la vapoteuse pendant toute une journée sans jamais penser à revenir auprès de la cigarette électronique. Notez que grâce à une bonne résistance électrique, l’ecig chauffe bien et vaporise le liquide à l’intérieur de façon à le transformer en cette fumée tant recherchée par les fumeurs. Cependant, la vape à elle seule ne va pas suffire pour vous aider à arrêter de fumer. Ainsi, il serait plus judicieux de l’utiliser avec du patch. En réalité, l’ecig peut compléter les substances nicotiniques, mais il n’est pas capable de les remplacer. C’est bien pour cette raison que les gros fumeurs l’associent à des patchs, des gommes ou des comprimés. C’est de cette manière que vous serez en mesure d’en venir à bout du tabac.

La recherche de la satisfaction optimale

Sachez que même si l’e-cigarette ne peut pas servir de substitut nicotinique, il est toujours possible d’ajouter de la nicotine dans l’ecig. Cette étape est très importante pour ceux qui désirent réellement faire une croix sur leur problème d’addiction. Dans ce genre de circonstance, il est impératif de connaître ses besoins en nicotine. Toutefois, le fait de concilier la cigarette électronique et classique est une erreur à ne jamais commettre. Logiquement, il faut être un vapoteur exclusif si vous désirez réellement arrêter le tabac. Cependant, si vous devenez un vapofumeur alors l’effet inverse va se produire. À ce stade, la dépendance vis-à-vis de la cigarette électronique va s’élever. Pires encore, les risques d’inhaler des substances cancérigènes sont assez hauts. Ainsi, il est fatal de concilier l’ecig et la cigarette classique. Enfin, l’ecig est très utilisé pour lutter contre la récidive. Il n’y a rien de pire pour un ancien fumeur que d’assister à une soirée où la grande majorité des invités fument. Selon les tabacologues, il suffit d’une seule cigarette pour que vous retourniez vers la cigarette classique. Or en vous tournant vers l’ecig, vous allez éviter de telles déconvenues. En effet, ce dernier vous permettra de rester dans le club des fumeurs sans avoir des problèmes d’addictions. Le plus important est que vous allez conserver le plaisir de fumer votre cigarette électronique sans endommager votre corps. En réalité, ce produit fait des miracles si vous voulez réellement arrêter de fumer.